CTSD ajustement de rentrée

mardi 6 septembre 2016
par  Section départementale du Jura
popularité : 32%

Ouvertures de rentrée et compte rendu

Présentation de Mme Metivier, IENA-ASH et Mr Maucourant, IEN St Claude.

Déclaration préalable FSU
Pas de déclaration de l’UNSA
Pas de déclaration de FO

Réponse de l’IA à la déclaration de la FSU
- Les récents événements mériteraient qu’on essaie de dépasser certains clivages. La situation ne doit pas créer un climat anxiogène mais essayer d’être réactifs dans certaines situations. Rien d’autre. La France est soumise à des menaces, les mesures ne visent pas à jeter l’opprobre sur qui que ce soit. Elles permettent d’essayer d’avoir des réponses et une prise en compte de ces phénomènes. L’ensemble des personnes est mobilisée. La réponse n’est pas que sécuritaire. Ayons des attitudes qui permettent de limiter des risques. Essayons de dépasser les clivages, le travail de l’école est de semer le rationnel, nous en sommes d’accord. Le responsable départemental des questions de sécurité est le préfet.
- Le retard sur les contrats AESH est effectif. Nous n’en sommes pas heureux mais nous avons eu des difficultés.
- TR et classes surchargées. Dotation départementale a été abondée de 2 postes. On doit rester sur un niveau d’étiage haut sur ces questions. L’IA indique que des postes seront créés sur la réserve. Voir ci-dessous.
- Réforme des collèges : les équipes ont travaillé, les EPI vont être proposés, un IPR référent sera désigné pour accompagner les équipes. Les différences de réussite doivent être moins corrélées aux questions sociales, cela nécessite une appropriation par les équipes.

Chiffres de la rentrée
L’Ia rappelle les prévisions de rentrée 2016 : moins 279 élèves dont 160 en maternelle et moins 121 en élémentaire. En attendant les effectifs définitifs (autour du 22 septembre) , il espère que la baisse ne sera pas supérieure aux prévisions.
L’IA a encore 7 postes suite à la carte scolaire 2016 auquel il ajoute 9 postes non pourvus dont 6 rased.
Ce qui conduit le total à 16.
Pas de retrait à la rentrée même si le taux d’encadrement est en baisse.

Ouvertures provisoires
Ruffey 1
Colonne 1
Montmorot élem 1 Une classe sera installée dans le local du RASED
St Laurent maternelle ½ poste d’appui pédagogique à l’année
Ougney/Pagney/Vitreux ½ poste d’appui pédagogique à l’année
Prémanon ½ poste d’appui pédagogique à l’année
Truchet St Claude 1
TR 10.5

La FSU rappelle les conditions de travail dans les établissements scolaires. On ne peut pas toujours installer les RASED dans les écoles. Une école c’est un ensemble de personnels qui concoure à la réussite de tous. Quand on construit de nouvelles écoles, il s’agit de penser à la réalité d’aujourd’hui : les fluctuations constatées dans un bassin de vie.

Discussion sur les Ouvertures  : La FSU acte l’ouverture à Ruffey, Colonne, Montmorot.
Elle défend les ouvertures de classes complètes à Prémanon et St Laurent où l’IA ne souhaite ouvrir que des ½ postes dans chacune des écoles. Les conditions d’exercice seraient forcement meilleures, les difficultés à Prémanon sont réelles et la réflexion avec la crèche à St Laurent prouvent que les 2 postes. L’IA refuse notre demande.
Ougney/Pagney/Vitreux : pas de locaux disponibles mais l’IA propose ½ poste supplémentaire pour appui pédagogique à l’année.
St Claude Truchet : l’IA suit la préconisation de la FSU (plutôt que celle de l’UNSA qui ne proposait qu’1/2 poste pour cette école !) : ouverture de la huitième classe.
La FSU rappelle la situation de l’école élémentaire Prévert avec un CP à 29 dont 3 primo arrivants et 3 inclusions. L’IA interroge Mme Roux sur cette école, celle-ci n’a pas été contactée par le directeur. La FSU lui demande de se rapprocher de l’enseignante de CP. L’ Ien acquiesce, l’IA aussi.

Questions diverses de la FSU
- Point sur les effectifs dans les collèges : discussion autour du Pré St Sauveur : un préavis intersyndical a été déposé pour demain mardi 6 septembre. La FSU demande qu’une étude sur les fuites vers le privé dans les écoles et collèges du Jura lors du CTSD bilan rentrée.
- Mesures sécuritaires : l’IA demande une bonne connaissance et peut être une actualisation des PPMS. Mme Salvatori suit les PPMS. M. le recteur a souhaité qu’un membre de l’Equipe Mobile de Sécurité lui soit associé. Principe de deux sonneries distinctes doit être mis en place. Le préfet est en charge de ces questions-là. Les correspondants du préfet (gendarme et police) passeront dans toutes les écoles pour visiter les écoles et répondre aux questions.
FSU : nous avons bien compris mais quand les questions sont soulevées, les mairies n’y répondent pas. Il faut aider les équipes à construire les réponses, les gendarmes ne pourront faire cela et les équipes de circonscription ne peuvent pas tout faire. Le climat anxiogène est installé dans de nombreux établissements : par exemple, fouille systématique des sacs alors que les possibilités d’intrusion ne sont pas questionnées. L’affichette à placarder indique qu’il y aurait vérification des sacs, vérification des identités des personnes qui rentrent, envoi du SMS… Le climat est anxiogène c’est certain.
La FSU demande que la visite des gendarmes se fasse hors de la présence des élèves.
La FSU rappelle que les écoles sont ouvertes bien avant le début de la classe, les enseignants ne peuvent être responsables des intrusions à ces moments. Les PPMS des mairies ne sont pas toujours efficients. La FSU demande que l’IA rassure les écoles et les parents sur ces questions. Les équipes doivent être validées par l’institution dans les réponses qu’elles apporteraient aux parents. Quant à l’alerte SMS la FSU demande que les écoles soient équipées de téléphones portables professionnels.

Réponse de l’IA : la situation est nouvelle. Il comprend les questions de la FSU. Il s’agit de ne pas alarmer ni de faire comme si rien ne se passait. Le premier exercice doit être fait avant les vacances d’automne, il n’est pas obligatoire que ce soit l’alerte attentat.
Il n’est pas nécessaire de faire une réunion spéciale avec les parents sur la question des attentats, il s’agit de leur indiquer les mesures prises (fermeture des portes…).
FSU : si le préfet ne peut pas faire, qu’il ne demande pas aux enseignants de faire !

- Conditions d’exercice dans les écoles de Lons : l’IA indique que les effectifs n’ont pas beaucoup bougé. La FSU rappelle l’engagement des collègues sur les déménagements. Ce temps devrait être reconnu et compensé ou pour le moins accompagné. Les conditions de transfert et déménagement des écoles demandent du temps et de la discussion entre tous.
- Ecole Montessori : la FSU prévient que l’installation de la classe Montessori à Briand serait une véritable provocation. L’IA indique qu’aucune déclaration d’ouverture n’a été faite par Montessori.
- Remplacement  : il existe déjà des difficultés sur certaines circonscriptions. L’IA a laissé entrer tous les collègues ayant demandé le département pour peu que les départements d’origine les aient laissés partir.
- Changement des horaires d’ouverture des écoles : l’IA n’a modifié qu’en cas d’accord école/mairie. Il devait y avoir redéfinition des passages de bus. La réponse aux écoles a été faite tardivement mais l’IA attendait le feu vert des transports.

L’Unsa n’a pas déposé de questions diverses.


Documents joints

déclaration prealable ctsd 5-09-2016

Contact

MAISON DES SYNDICATS
76 RUE SAINT DESIRE
39000 LONS LE SAUNIER

Tél. : 03 84 47 12 64
Contact : fsu39@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois