On ne lâche rien, on continue, déterminés à gagner !


""

Encore plus forte que les 9, 17 et 24 mars, la journée de mobilisation du 31 contre la casse du Code du Travail a été un véritable succès. 1,2 millions de jeunes, de salariés, de privés d’emplois et de retraités ont manifesté dans 250 villes. Plusieurs milliers d’arrêts de travail ont été recensés. Dans le Jura, nous étions près de 3000 à manifester à St Claude, Dole et Lons le Saunier.

Le gouvernement, affaibli et avec une majorité divisée, a déjà du céder sur la déchéance de nationalité : C’est l’indignation de la société civile, rassemblée contre l’état d’urgence et la déchéance de nationalité, qui a poussé les députés socialistes à modifier le projet présidentiel.

Le gouvernement peut, doit céder sur la loi Travail. Nous sommes engagés dans un CDI (Combat à Durée Indéterminée) contre la déchéance du travail.

Partout la même exigence : le RETRAIT du projet de Loi Travail.

Après ce succès retentissant, appuyé par le fait que 70 % de la population estime qu’il faut retirer ce texte, le gouvernement tente de nouvelles manœuvres pour fissurer le mouvement en promettant quelques prises en compte des revendications. Mais personne n’est dupe, la philosophie globale restera inchangée.

Le gouvernement doit cesser son entêtement à porter une loi qui, dans un contexte de hausse du chômage, d’explosion de la précarité et de la pauvreté, va, de nouveau durement toucher celles et ceux qui créent les richesses, les salariés, et donner de nouveaux moyens à ceux qui les captent, les actionnaires. Cette loi va organiser une régression généralisée des droits, créer un dumping social entre les entreprises, aggraver les inégalités entre salarié-es et hypothéquer l’avenir de la jeunesse.

Flexibilité, précarité, licenciements, augmentation du temps de travail, remise en cause des 35 h et des conventions collectives, dates de congés reportées au dernier moment, indemnités prud’homales abaissées…

Voilà ce que ce Gouvernement veut nous imposer !

Et bien c’est NON !

Jusqu’au retrait, pas question de relâcher la pression, même pendant les vacances de printemps.

RASSEMBLEMENTS et MANIFESTATIONS

9 avril 2016

LONS LE SAUNIER : 10 H PLACE DE LA LIBERTE

DOLE : 10h30 PLACE DE LA SOUS PREFECTURE

9_avril_appel_intersyndical_et_interprofessionnel