Déclarations préalables de la FSU, FO et le SE

Vœu FO FSU : réforme du collège :

« Le comité technique spécial départemental du Jura, réuni le mardi 13 octobre 2015, demande l’abrogation de la réforme du collège et la réouverture de discussions sur d’autres bases qui permettent de vraiment de réduire les inégalités.

Il refuse toute anticipation de mise en œuvre de la réforme sous quelque forme que ce soit. »

Le SE demande une suspension de séance pour réflexion.

Vote : 6 pour (FO + FSU) – 4 NPPV (UNSA)

La séance débute par les questions diverses :

ASH :

"-" suite au départ de l’IA adjoint IEN ASH, personne n’a postulé pour le poste donc nomination en interne de Vincent Pilloix (étude pour le statut de faisant fonction), annonce officielle pour recruter un Conseiller Pédagogique ASH titulaire du CAFIPEMF.

"-" Sylvie Nouzé (à mi-temps sur le poste de V.Compagnon) mais ne prend pas en charge la CDO.

AESH :

Explications sur la quotité de travail annualisé des personnels AESH :
803,5h sur 36 semaines → 22h /semaine

Cette quotité est identique entre le 1er et le 2nd degré.

Il y a 18 CDI sur les 80 personnel AESH.

La FSU demande à ce que ces personnels soient nommés sur leur poste fin juin début juillet plutôt qu’à la rentrée.

Les contrats aidés sont classés par priorité : les AESH (aide aux élèves) sont en priorité haute et l’aide administrative en priorité plus faible.

Dans le 2nd degré : les CUI sont des EVS généralistes.

A la rentrée 2015, il y a une baisse de 50 % des contrats de CUI EVS donc 11 supports renouvelés seulement (dans les EREA, classe relais …)

Notifications MDPH :

En 2014/2015, il y a eu 140 recrutements.

Avec les notifications MDPH en augmentation, il est nécessaire cette année de recruter 22 personnels en plus (et peut-être encore 7)

A la rentrée 2015 : il y a donc 230 supports (principalement pour le suivi MDPH) avec 12 supports supplémentaires.

Il faudra donc réduire l’assistance à la direction (il y avait 70 EVS en 2014) de 28 % (20) pour les transformer en AESH, pour le suivi des élèves.

S’il y a 20 supports à créer (maximum de prise en charge 12h par élève) cela représenterait environ 40 élèves qui n’auraient aucune prise en charge ?

La FSU a interrogé sur l’inflation des notifications aujourd’hui, serait-ce lié à la disparition des RASED ? La MDPH représenterait-elle le seul moyen de pallier le manque d’encadrement auprès des enfants en difficulté ?



Situation des remplacements :


La FSU demande le nombre de TR par circonscription : non connu à ce jour, l’IA se renseigne auprès des circonscriptions.

A ce jour, il y a 5.5 surnombres.



EMILE :


Une info aux familles doit être faite par un tableau des langues. Elle devrait être diffusée en décembre (les familles sauront quelles langues sont enseignées et où mais le choix de l’établissement sera soumis à dérogation…). Ce n’est donc bien qu’une information et non des propositions de choix des langues.

Collèges EMILE : (en 2014 : 18 collèges avec bilangue)

Le dispositif EMILE est mis en place par le recteur pour une « sauvegarde de l’allemand » : Les élèves de CM2 qui sont dans une école inscrite au dispositif ont des cours d’allemand dans une discipline non-linguistique (ex : les arts plastiques en allemand). Ils font ainsi valoir les heures d’allemand faite en CM2 pour pouvoir, s’ils le souhaitent, intégrer une classe bilangue de continuité en 6ème.

Les collèges retenus pour le dispositif EMILE :

Bletterans, Chaussin, Les Rousses, Orgelet, Poligny, Damparis, Mont sous Vaudrey, Pesmes, Lavans les Saint Claude. Il y a tout de même des possibilités d’ouvrir les dispositifs jusqu’à décembre.

Dotation de 2.5 h pour les classes bi-langues.

Actuellement, cela représente 402 élèves potentiellement prêts pour la classe bilangue de continuité.

La FSUdénonce la pression faite aux écoles et aux collègues ainsi que les heures supplémentaires pour ce « projet de sauvegarde de l’allemand ». Selon l’IA, pas de pression.

Formation des enseignants du second degré pour la réforme du collège :

Les enseignants volontaires dans le second degré, auront une prime de 50 euros par jour, pour se former à la réforme du collège pendant les vacances. Le SNES dénonce. 50 euros/j = moins que le SMIC horaire

Non déclaration de grève :

Le SNUipp-FSU rappelle la loi à l’IA qui a fait deux erreurs :

"-" Les déclarations préalables ne peuvent servir à établir des listes de grévistes (ce qu’il fait), elles ne peuvent qu’aider à la mise en place du SMA…

"-" L’IA ne peut engager de sanctions disciplinaires à l’encontre des collègues.

L’IA entend mais ne bouge pas.

Demande d’audience avec lui sur ce sujet.

Document Bilan 2014/2015, perspectives 2015/2016

Analyse des organisations syndicales : le document « Bilan 2014/2015 Perspectives 2015/2016 » présenté par l’inspection est une plaquette publicitaire qui fait qu’aucun débat ne peut être mené. Nous n’avons aucun vrai renseignement qui nous permette de travailler.

L’IA dit avoir voulu susciter le débat (c’est réussi !), essayer de faire connaître à l’ensemble des élus les actions de l’éducation nationale… Si les organisations syndicales ont des demandes particulières, l’IA fournira les documents.

declaration_prealable_fsu_ctsd_du_13_octobre_2015