Après une réunion à l’espace Lamartine à Morez regroupant les enseignant-es des écoles et du collège, les parents d’élèves, les élu-es, la mobilisation s’est organisée.

Une première journée école morte a eu lieu le mercredi 10 décembre, où seuls une quinzaine d’élèves étaient présents pas école, avec le soutien des enseignant-es et des parents du collège, La mobilisation continue avec une grève de tous les personnels du collège mardi 16 décembre.

La FSU du Jura soutient pleinement ces mobilisations contre la remise en cause de l’éducation prioritaire dans le Jura (cf communiqué de presse). Ses représentants porteront lors du Comité Technique Ministériel du 17 décembre les besoins des écoles et établissements qu’ils soient déjà dans l’éducation prioritaire ou qu’ils aient besoin d’y rentrer, comme certains secteurs ruraux de notre département.

Elle portera aussi la nécessité de politiques publiques favorisant la mixité sociale et l’amélioration des conditions de vie des familles donnant un vrai coup d’accélérateur pour l’éducation prioritaire, pour donner plus de moyens et permettre la réussite de tous les élèves. Le gouvernement doit entendre la demande légitime d’un élargissement significatif du périmètre de l’éducation prioritaire, et faire rapidement des annonces en ce sens.

La FSU du Jura inscrit cette mobilisation pour l’éducation prioritaire dans la mobilisation nécessaire pour un service public laïque d’éducation de qualité pour l’ensemble de la jeunesse.

communique_de_presse_education_prioritaire