« La Fonction publique est garante de l’intérêt général au service de la cohésion sociale et les moyens existent pour mettre en œuvre des orientations de progrès social pour tous. »

Constatant que nous ne sommes pas entendus et que nos revendications et propositions ne sont pas prises en compte, nous appelons l’ensemble des agents des trois fonctions publiques à une nouvelle journée d’action, de grève et de manifestations le 22 mars prochain pour :

"-" Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;

"-" L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;

"-" Un nouveau plan de titularisation des personnels contractuels, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;

"-" Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;

"-" L’abrogation du jour de carence ;

"-" La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers.

appel_journee_du_22-03-2018